Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Trak’In

54 Dérivation

Braderie de l’Art

  • Présentation

Nuits Numériques

  • Présentation
tiers-lieu_rural_-_note_d_intention

Pertinence et caractéristiques d’un Tiers Lieu Rural

Convaincus par l’impact qu’un Tiers Lieu peut avoir sur un territoire, notamment dans notre expérience du 54 Dérivation en milieu urbain, il s’agit ici d’analyser la pertinence d’un tiers rural dans la région liégeoise et de voir quels thèmes du mouvement de la transition pourraient y être abordés. Observation d’un fonctionnement en milieu rural : expérimentation.

Caractéristiques et potentiels d’un tiers lieu en milieu rural:

Le contexte de la pleine nature nous semble favorable à la création de certains projets, mais aussi certains liens sociaux plus authentiques. Le retour à la Nature redevient aujourd’hui essentiel pour une population de plus en plus urbaine.

La population rurale a moins facilement accès à des lieux et des outils numériques.

Le prix au m² est moins cher donc plus facile pour des espaces mutualisés. On peut imaginer que l’urbanisme soit plus flexible qu’en ville.

Le tiers lieu permet de diminuer les déplacements domicile-travail, et par là même, de réduire les émissions de C02 et d’augmenter la qualité de vie des indépendants et des salariés qui habitent en milieu rural

Potentiels thèmes dans un tiers-rural

  • Possibilité de mettre en avant la permaculture
  • Possibilité de mettre en avant la cueillette
  • Troc plus facilement accessible (culture de la solidarité des villages, ex. nourriture - services d’aide construction,…)
  • Contact avec les animaux
  • Auto-Construction
  • Lien avec la nature / la forêt
  • Plus facile de sensibiliser aux circuits courts (producteurs et consommateurs dans un même territoire)
  • Pour les urbains: effet ressourçant de la Nature (empowerment)
  • Potentiel plus large pour sensibiliser à l’autonomie énergétique
  • Possibilité plus grande de communautariser (outils, habitats,…)
  • Espace de co-working et de co making
  • Parcours sensoriel
  • Potentiellement des activités créatives à l’extérieur ou salissantes

Un tiers-lieu en milieu rural, c’est bien… mais l’équilibre économique est fragile !

Les tiers-lieux, plus particulièrement ceux situés en territoires ruraux, s’appuient sur des modèles économiques fragiles, avec des coûts de fonctionnement et d’investissement rarement couverts par les recettes locatives.

C’est d’autant plus vrai lorsque les politiques tarifaires, en phase avec les objectifs poursuivis par les porteurs du projet, sont très incitatifs. L’enjeu est celui du remplissage, pour qu’il y ait de la vie dans les murs, qu’une communauté d’utilisateurs naisse et perdure.

La recherche de l’équilibre économique des tiers-lieux passe aussi par l’optimisation de la valeur locative de chaque m² disponible. Il faut donc trouver une ou plusieurs valeurs d’usage, même ponctuelles ou évènementielles, à chaque m². L’aménagement des lieux doit faire la chasse aux espaces perdus ou surdimensionnés. Suivant cette même logique et notamment lorsque la dynamique est naissante sur le territoire, il faut savoir résister à la tentation de vouloir aménager tout le lieu tout de suite. La programmation doit pouvoir se consolider dans le temps au gré des besoins et des usages. Des solutions légères de cloisonnement et d’occupation, l’auto-construction par des makers qui utilisent ce lieu (aménagement intérieur et mobilier, machines…) ou les chantiers participatifs sont à privilégier.

Documentation et exemples de tiers-lieux ruraux

Le projet de Christine

Analyse SWOT

Forces Faiblesses
  • Personne responsable qui vit dans le lieu
  • Compétences de la porteuse de projet
  • Grands espaces: possibilités de développer plein de projets : potentiel du terrain (grotte, espaces verts, cabanes…)
  • Bonne connaissance du territoire et des associations locales
  • Manque de ressources (humaine, financière,…)
  • Difficulté à conceptualiser et structurer le projet (+ admin)
  • Difficulté pour un public de se réapproprier un lieu privéPas de visibilité du lieu
  • Difficilement accessible
  • Pas de communauté active
  • Ressource obligatoire du PORTAGE (Christine a-t-elle envie de porter un tel projet ?) : noyau dur à constituer autour de Xtine
Opportunités Menaces
  • Le public du gîte et son infrastructure (Amis de la nature)
  • Les promeneurs du GR
  • Gare Fraipont à 8 min
  • Diversités des activités pouvant graviter autour du tiers lieu
  • Porteurs de projets (en recherche de lieu de rassemblement)
  • Personnes en recherche de lieu de ressourcement
  • Possibilité de construction avec les associations locales (partenariat)
  • présence de Yan (pas un co-porteur du projet et pas d’exclusivité)
  • propositions de complément au projet de bases pas des utilisateurs (notamment Yan, Fred) : ruches, Kban, …
  • Réseaux de compétences (Trakin et réseau de Xtine)
  • Isolement des personnes en milieu rural et manque de lieux/activités de rassemblement
  • développer des ateliers en fonction de besoins identifiées non comblés ou offre inexistante
  • ? contexte culturel de la vallée de la Vesdre ?
  • Pont entre la vallée de la Vesdre / Sprimont (favorisé en termes culturels)(Administration communale de trooz/nessonvaux)
  • Normes: accueil du public, Afsca,…
  • Difficultés de créer une communauté dans un lieu rural (tissus/maillage détendu)
  • Contextes politique social et économique en place (><remise en question du modèle)
  • Contexte associations locales (enveloppe subsides fermées) : possibilité d’être pris comme une concurrence

Est ce que TrakIn a envie/ressources pour développer un tiers-lieu rural ?

TRAKIN/TRR-XTINE

Comment TRAKIN peut sécuriser une faiblesse/menace ?

Comment TRAKIN peut aider à développer une opportunité ?

  • conceptualisation du projet
  • structuration du projet
  • coaching pour le porteur du projet
  • mise en place de l’organisation administrative
  • contact pouvoirs publics
  • tisser lien avec des associations locales
  • networking
  • communication (mise en place d’une communication cohérente)
  • compétences rédactionnelles
  • régie technique
  • chantier participatif
  • aménagement du projet (KBAN)

Comment TrakIn pourrait aider Christine à développer son projet de tiers lieu rural ?

Comment ?

Système de redevabilité.
Créer une unité de temps : échange de temps (ou unité du prix conscient)

  • mise au vert
  • réduction loyer Kban
  • intervention Xtine :
  • commission pour sponsoring / subsides
  • accueil de projets incubés par TRAKIN
  • troc que ressources que le terrain peut générer
  • transfert de compétences
  • accès aux services du futur projet (nuitée KBAN)

Le projet de Christine par Christine

Trois premiers élans.

Flyer de com

= Démarrage du tiers-lieu Cantine des bois
cantine = rassemblement (voir étymologie)

  1. échange (biens et compétences) les vendredis soir (four à bois auberge espagnol)
    • vendredis à la cantine
    • objet : création du lien
    • TrakIn (fiche utilisateur, canaliser les énergies : convergence vers un objectif commun + cadre de reconnaissance)
  2. premier dimanche du mois : rencontre des simples
    • cueillette de plantes sauvages comestibles et médicinales
    • échange des connaissances et pratiques
    • cueillette du jour + transformation (+ repas ou pas)
  3. ateliers hebdomadaires multitechniques
    • accompagnement individuel projet d’artisanat
    • modelage / textile / peinture-collage/ brico-création

Identifier :

  • temporalité (mi-novembre)
  • publics

Chantier participatif

Programmation du chantier

Automne = défrichage (aboutissant à un grand feu)
Troc = repas
Réalisé avec Yannick, Aniel, Marie, Renaud et Aurélie
Mi-octobre 2019
Printemps = grotte

Débriefing du 20 janvier 2020

Etat des lieux Christine

  • Été : La rencontre avec 54 Derivation et l’équipe ont été ressourçants.
  • Automne : Essoufflée par la situation de la maison et santé difficile la fin d’année.
  • Etat d’esprit actuel : Christine envisage de peut-être réadapter son environnement à ses besoins dans les années à venir en vendant la maison. Se rapprocher peut être de la ville.
    Reste dans une dynamique de collaboration et de faire don de ses talents à un projet.
  • Point de vigilance : cohabitation ville-campagne, rythmes différents, objectifs différents
  • Chantier participatif : mobilisation des amis proches + quelques amis de TrakIn, belle découverte de se rencontrer
  • Christine : reste dans la découverte des TL, toujours intéressée par le modèle, mais cela ne conditionne pas le fait de porter des projets dans la maison actuelle.
    Pourrais offrir ses ressources en dehors du modèle. Si lancement d’activités, plutot informel.
  • Collaboration TrakIn / Christine: juste collaboration dans les échanges jusqu’ici

Retour d’expérience de TrakIn

Le tiers-lieu est il un bon modèle?
Le portage d’un tiers-lieu (rural) prend beaucoup de temps et d’énergie.
Comment faire évoluer la réflexion TL rural au sein de nos projets?

Mise au Vert

Accueil et participation active à certains sujets (pour observer les méthodes du collectif du 11:22).
Monoplat de qualité, le collectif apporte ce dont il a besoin en plus. Fourniture payées.

Formule resto : 2 jours ½ - Formule monoplat: 1 jour
Echange : Animation “Charte de valeurs” ? Chantier?

tiers-lieu_rural_-_note_d_intention.txt · Dernière modification: 2020/02/05 11:11 par vanlindtmarc