Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Trak’In

54 Dérivation

Braderie de l’Art

  • Présentation

Nuits Numériques

  • Présentation
les_caisses_a_voiles

Projet des caisses à voiles

1.Contexte d'émergence

Dans le cadre de la démarche WELCOME TO BAVIERE, axe de programmation de la triennale internationale de design de Liège RECIPROCITY1), les étudiants de DESIGN SOCIAL encadré par la professeur Marion Sion, ont réalisé une étude sur le quartier de Bavière en rencontrant les habitants, associations et autres parties prenantes afin de les questionner sur l’identité du quartier et connaître leurs besoins/attentes.

A la suite de cette étude, plusieurs projets ont vu le jour et certaines idées ont émergé. Le projet initial de COURSE DE BATEAUX est le produit d’une réflexion de ce groupe de travail :

« Durant notre processus de création « Welcome_to Bavière », nous avions imaginé une série d’évènements rassemblant les habitants du quartier et installant un peu de cohésion jusqu’alors inexistante dans l’esprit de ceux qui y habitent. »

Voici leur démarche en 5 étapes2) :

1. Dans le cadre de Reciprocity 2018 et de la 3ème édition de Welcome_to, nous avons travaillé sur le quartier de Bavière (en Outremeuse) afin d’imaginer, pour et avec les habitants du quartier, un meilleur futur. Un futur à leur image, selon leurs envies, et parfois même leurs utopies.

2. La recherche est indispensable dans la méthodologie du design social. Il nous a été indispensable de nous rendre sur le terrain, et d’enquêter directement auprès des habitants. Nous avons conçu des questionnaires et ainsi récolté leurs avis sur le quartier. Nous avons ensuite imaginé plusieurs ateliers afin d’obtenir des créations.

3. Le design social est basé sur un principe de co-design. C’est-à-dire qu’on travaille ensemble. Nos réalisations sont basées sur le résultat des habitants, qu’ils ont eux-même créées lors de nos ateliers, imaginées et conçues sur mesure pour le projet. Les témoignages et résultats ont mis en lumière un besoin des habitants de se retrouver, de créer une unité et une identité dans le quartier. Ils ont aussi émis une envie de couleur et de nature. Sur cette base, nous avons créé un concept d’île, pour rappeler l’histoire du quartier et fédérer ses habitants et ses associations, de là est née notre charte graphique que nous lions aux créations des acteurs du quartier et des associations dans nos propositions finales.

4. Cette partie de la méthodologie du design social prends vie aujourd’hui. Nous avons ainsi créé cette Chill Zone, un salon urbain équipé de coussins et des voiles afin d’améliorer le confort des habitants, de leur donner un espace et de les fédérer.

5. Le principe du design social est open-source. C’est-à-dire qu’en respectant la charte des Creative Commons tout un chacun peut utiliser notre idée et l’adapter. Il est donc indispensable pour chaque prototype de rédiger son protocole et de le partager sur une plateforme libre, tel que ce WordPress.

Cette note a été transmise à l’équipe de Bavière en Route afin que le projet puisse trouver corps dans le cadre de leur manifestation annuelle dans le quartier.

www.saint-luc.be-welcome-to-baviere-avec-les-etudiants-de-cvg-43482664-2162925360594287-533066679077306368-n.jpg

©saint-luc.be-welcome-to-baviere

Lien vers la page Behance du projet

2.Objectifs du projet

Les objectifs du projet sont multiples. Chacun des membres de l’écosystème doit pouvoir se réapproprier la démarche en fonction de ses intérêts/besoins structurels et de son agenda, mais il est néanmoins nécessaire que les partenaires adhèrent à certains objectifs généraux. Il s’agit donc, dans le cadre de cette nouvelle initiative, de développer un COMMUN autour de l’idée de la COURSE DE CHARS à voile, conceptualisé et publiée en licence Creative Communs par la promotion 2017 de Design Social à Saint-Luc.

« Le principe du design social est open-source. C’est-à-dire qu’en respectant la charte des Creative Commons tout en chacun peuutiliser notre idée et l’adapter. Il est donc indispensable pour chaque prototype de rédiger son protocole et de le partager sur une plateforme libre. »

OBJECTIFS CULTURELS :
  • Mettre en œuvre collectivement et à l’échelle d’un quartier un projet culturel et citoyen sur un mode participatif en favorisant le maillage et la transversalité
  • Permettre au public d’accéder gratuitement à des contenus culturels et créatifs et à participer activement au processus créatif
  • Mettre en avant des disciplines culturelles telles que le design, le graphisme, l’éco- construction, la production numérique, le « do it yourself », la vidéo et toutes autres disciplines qui pourront trouver à travers les chars ou les voiles des supports d’expression artistique.
OBJECTIFS SOCIAUX ET D’EMPOWERMENT :
  • Permettre la réappropriation de l’espace public par les associations, les citoyens et toutes les composantes du quartier
  • Favoriser l’expérimentation, l’échange de savoir-faire, la mise en réseau des individus, les liens intergénérationnels, l’interculturalité et la mixité
  • Permettre à chaque association, citoyen ou structure du quartier de communiquer des messages et de se faire connaitre
  • Permettre et développer les partenariats entre structures et actions locales
OBJECTIFS ENVIRRONEMENTAUX :
  • Favoriser la récupération de matériaux
  • Encourager la mutualisation des outils
  • Encourager la communication collective et le marketing online

3. Les valeurs du projet

Proposition d’une charte de gouvernance pour la mise en œuvre du projet, à enrichir collectivement lors des phases de mise en œuvre du projet.

  • Soutenir la créativité et les outils comme « moteurs d’émancipation humaine et citoyenne », visant la professionnalisation et l’autonomie des individus
  • Participer au développement collectif du projet (programmation, propositions, répartition des tâches) dans l’intérêt prioritaire du projet, en respectant les contraintes individuelles. La gouvernance du projet est dynamique, c’est à dire qu’elle se partage entre les membres selon l’expertise reconnue et la confiance donnée.
  • Agir en autonomie dans la confiance, la transparence, la bienveillance; chacun en « bon père de famille ». Les partenaires sont les membres de l’écosystème coopératif qui ont obtenu la confiance des autres par leur posture et le respect de la charte.
  • Défendre les valeurs du développement durable et de l’efficience économique et la production éthique (priorité au sourcing local/bio/fairtrade)
  • S’inspirer des modèles open source et encourager le partage et le transfert de connaissances
  • Agir en faveur de l’innovation sociale et soutenir le caractère TIERS-LIEU (lieu ouvert d’innovation et de transition des territoires)

4. Le développement du projet

Afin d’expérimenter collectivement le projet, afin de veiller à la récolte et à l’analyse des besoins des citoyens, pour permettre la maîtrise des couts de production, nous proposons de mettre en œuvre le projet sur une temporalité de 3 années.

2019 – Année 1 // PROTOTYPAGE

Il s’agit de mettre en place plusieurs scenarii de prototypage dans des configurations différentes et avec des outils de créativité/production différente. L’objectif de cette première année est de collaborer avec 3 groupes d’acteurs différents, de documenter chacune des démarches, d’exposer les résultats et de débriefer collectivement les expériences pour créer un cahier des charges commun pour l’année 2.

L’objectif est également de susciter la curiosité, de communiquer et de créer un réseau de nouveaux acteurs pour l’année suivante.

=⇒ De cette première année un débriefing a été produit pour avoir un feedback construit de ce qui a été mis en place ainsi qu'une check list pour préparer l'année Lien vers le document

2020 - Année 2 // TEST DES PROTOTYPES ET MINI-COURSE

L’objectif de l’année 2 serait de tester en conditions réelles plusieurs chars à voiles de tailles, formes et usages différents. En faisant appel à différentes techniques et groupes de réalisation, le collectif tentera dans à travers cette deuxième édition de tirer les enseignements nécessaires à la réalisation d’un cahier des charges pour l’année suivante : une note technique qui permettrait à tout un chacun de construire/customiser son propre char à voiles.

A l’occasion de l’année 2, une mini-course pourrait être organisée dans un espace clos et le grand public pourrait ainsi être acteur et spectateur du projet. Un appel à projets pourrait être mis en place afin de susciter la participation d’autres acteurs du quartier.

2021 - Année 3 // PRODUCTION DE LA COURSE DE CHARS A VOILES

L’objectif de l’année 3 est l’organisation « grande nature » d’une course de chars à voile sur le Boulevard de la Constitution sur bases des évaluations des deux premières années.

Résultats Année 1

Photos 2019 – Année 1 // PROTOTYPAGE

crédits photos LaKabane (Julien Bebronne)

img_4619.jpgimg_4621.jpg img_4622.jpgimg_4623.jpg img_4624.jpgimg_4625.jpg img_4627.jpgimg_7115.jpg img_7123.jpgimg_7129.jpg img_7134.jpgimg_7136.jpg img_7189.jpgimg_7206.jpg img_7212.jpgimg_7222.jpg img_7223.jpgimg_7225.jpg img_7227.jpgimg_7229.jpg img_7232.jpgimg_7244.jpg img_7251.jpgimg_7139.jpg img_7147.jpgimg_7172.jpg

Budget Année 1

Entrées

  • Chiroux (subside Bavière Route TVAC) 2400
  • Saint-Luc (TVAC) 2400

Sorties HTVA

  • Yannick (documentation vidéo) 500
  • Julien (documentation photo + écrit) 500
  • Aurélie (Solymoon, coordination générale) 1000
  • LGH (coordination atelier) 743
  • DB SOUND (location ventilateur) 140
  • TSM EVENTS (son et déco pour exposition) 215
  • Sandwichs (accueil atelier) 63,05
  • Colruyt (accueil atelier) 44,68
  • Print (expo, workshop,..) 44,50
  • Frais Fixes asbl (15%) 720
  • Retour 54 Dérivation (gestion expo, communication, QG) 829,77

Leviers & Freins

1. Etudiant.e.s de St Luc / 1er master en design

+++

  • Cadre Pédagogique (> focus > obligation de résultat)
  • Travail par groupes (> 7/8 explorations différentes)
  • Rencontre du travail des étudiants et du public (> donner de l’ampleur à la démarche via deux expositions)
  • Compétence DESIGN très importante dans une démarche technique + CREATIVITE + INGENIOSITE (> plusieurs projets avaient des qualité technique: utilisation de matériaux de récup / légéreté du bambou / frein à la pédale ou au siège / direction via corde / système d’assemblage facile / …)
  • Institution Saint-Luc qui s’investit dans un projet de quartier et donne du crédit à la démarche locale
  • Implication de l’option design sociale qui est à l’origine de la démarche

---

  • Tenir compte de contraintes de production (prix, facilité de montage,…)
  • Statut d’étudiant et projet imposé par le cadre scolaire > manque d’implication dans la suite du projet
  • Difficulté de rentrer le projet dans un cadre pédagogique prédéterminé et timing serré
  • Lourdeur et lenteur institutionnelle
  • Option Design très focalisée objet et l’usage or le projet nécessité une vision “finalité sociale”
  • Difficulté de suivre le projet pédagogique sur plusieurs années
  • Étudiants ne se sont pas saisis de l’opportunité des machines numériques des fablabs
2. Fablab / Créalab + RElab

+++

  • Intérêt de la fabrication via des machines numériques (rapport temps/qualité/prix)
  • Résultats:
  1. Objet de communication: léger, pas cher, facile à monter (même pour des enfants), objet totem
  2. Objet vitrine: esthétiquement intéressant
  • Créalab, acteur du quartier, qui est favorable à un projet d’innovation locale car cela rejoint ses objectifs

---

  • Difficulté de communication entre les parties
  • Résultats:
  1. Objet de communication: matériau pas très solide, on n’as pas proposé de personnalisation. Si reproduction à l’échelle: plan pas abouti, quelles matériaux
  2. Objet vitrine: si reproduction à l’échelle, trop de matière, trop lourd et pas pratique, plan pas abouti
  • Pas vraiment de collaboration entre les deux labs si ce n’est l’image associée à travers l’objet de communication
  • Pas parti d’un cahier de charges réaliste pour créer les maquettes (inversé la réflexion)
  • Pas accès à une CNC grand format
  • Peu d’implication des personnes ressources dans le projet
3. DIWO / Citoyens encadrés par LGH

+++

  • Accueil et la facilitation du Créalab (Julien a co-animé l’atelier avec LGH)
  • Résultats:
  1. 100% récup
  2. Super solide
  3. Quasi Gratuit » N’importe qui pourrait construire avec n’importe une caisse à voile
  4. OK avec l’échelle 1/1 pour mettre une voile
  5. Résultat ludique / fun / graphique / artistique, très communiquant pour le grand public dont les enfants
  • Créalab, acteur engagé, a facilité l’organisation en intégrant la sécurité dans le processus de fabrication
  • Implication de 8 citoyens dans le processus créatifs, à fond dans la collaboration et dans l’intégration de toutes les compétences
  • Campagne de recrutement: via l’affichage au 54, envoi d’une newsletter 54 et promotion du Crealab à ses utilisateurs
  • Apprentissage de pair-à-pair lors du workshop
  • Expertise LGH (fabrication, techniques, animation de groupe, motivation, implication)
  • Esprit convivial et accueil chaleureux
  • Public diversifié et 50% du quartier

---

  • Difficulté au départ d’organiser un événement ouvert dans un lieu public pour y fabriquer (Province)
  • Résultats:
  1. Pas exploitable en l’état
  2. Énorme place de stockage
  3. Pas démontable
  4. Méga Lourd
  5. Pas reproductible
  • Citoyens recrutés n’ont pas suivi le projet (pas intéressé par la finalité sociale?)

Conclusions

  • Cadre de 2019 (Bavière en Route), cadre restrictif car il était concentré sur un événement “fédérateur” dans le quartier mais piloté par la Province et pas réappropriable par le grand public
  • Logistique, Finalité : 11H22 a joué rôle de coordinateur et de tiers de confiance le processus
  • Caisses a voiles: vu le contexte historique de Bavière et les voiles restent restent une vraie opportunité ARTEFACT mais qu’il faut d’avantage miser sur la finalité sociale du projet pour décider de son avenir (Comment faire pour que les acteurs se réapproprient cette finalité?
  • Peu de ressources (5000€/annuel) ne permettent d’obtenir des résultats plus probants
  • Impliquer plus les habitants du quartier
  • Importance d’avoir une personne relais au sein de la Province pour coordonner les actions entre les parties prenantes (équivalent JP Bonjean - rapport, recherche financements,..)
  • Importance de la documentation COMPLÈTE (freins/leviers, partenaires,…)

Actions / Propositions pour 2020

  • AXE COMMUNICATION / RE-APPROPRIATION LOCALE: : Faire une mini-courses (comme un plateau de jeu) pour permettre la réappropriation par les enfants et réinsister sur le contexte historique et culturel en utilisant le quartier comme plan de jeu
  • Profiter des soirées JEU au 54 pour créer ce jeu?
  • AXE COMMUNICATION / REAPPROPRIATION LOCALE: Proposer aux habitants de dessiner eux mêmes des plans/croquis/dessins de chars à voiles et afficher les résultats un peu partout dans le quartier
  • En sélectionner quelques uns pour les réaliser ou les co-construire dns un esprit intergénérationnel
  • En partenariat avec le HAckerspace, voir s’il est possible de motoriser ou radio commander les mini chars à voiles (sur des rails?)
  • Communiquer via un WANTED (char à voiles perdu) sur les arbres du quartier
  • Géocache en Outremeuse pour le grand public
  • Atelier de fabrication entre LGH / (quelles contraintes?)
  • Trouver le bon moyen d’impliquer les fablabs
  • Recommuniquer avec les étudiants de Saint-Luc 2019 (Juliette?)
  • BUzz avec Video Reportage!
  • MISER SUR LES GENS DU QUARTIER plutot que les bénéficiaires de structures
  • Clarifier les objectifs et la raison d’être et l’initiateur du projet
  • Profiter de la conférence BAVIERE EN ROUTE pour alimenter le projet
les_caisses_a_voiles.txt · Dernière modification: 2020/04/06 11:49 par julien