Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Trak’In

54 Dérivation

Braderie de l’Art

  • Présentation

Nuits Numériques

  • Présentation
fab.city.notedintention

Fab.City, c'est quoi ?

  • C’est l’idée de ré-imaginer les villes en les rendant :
    • auto-suffisantes (énergétiquement, alimentairement, financièrement)
    • localement productives (circulation locale des matériaux);
    • globalement connectées (circulation mondiale des savoirs de production).
  • C’est passer d’un :
    • mode de vie linéaire où la délocalisation et l’automatisation ont causé la disparition des pôles dynamiques de connaissance pratique et culturelle. Où ne cesse de croître l’importation de produit et la production de déchets compromettant l’existence des écosystèmes naturels de la planète. Nos modes de production et consommation détruisent nos ressources naturelles

      à

    • un mode de vie circulaire où l’on produira des biens et des services en revalorisant ce qui a été utilisé pour recréer des nouvelles richesses et ressources potentielles. Où l’on relocalisera la production, de manière à ce qu’elle soit productrice, génératrice et dynamisante plutôt que consommatrice, destructive et aliénante.

UN LABEL DIFFÉRENT, QUI SOUS-TEND L’ENGAGEMENT DES FORCES VIVES
DU TERRITOIRE EN AMONT D’UN ENGAGEMENT POLITIQUE


Pourquoi nous ?

Le collectif 11H22, facilitateur de la dynamique “Fab City Liège”

  1. Pour redynamiser l’économie locale
    Nous misons sur la diversité des axes du développement soutenable que peut toucher la dynamisation de cette économie alternative.
    • Économique : Redistribution juste et équitable des pouvoirs financiers. Les acteurs locaux peuvent distribuer des biens et des services indépendamment des structures dominantes.
    • Social : Mise en relation et échanges entre producteurs-consommateurs favorisant la cohésion sociale
    • Environnemental : Prise de conscience de la limite des ressources premières et des problématiques d’accumulation des déchets en créant des dynamismes durables de production/consommation circulaires tout en garantissant la protection des écosystèmes.
    • Participatif : Émancipation des citoyens à travers une participation plus active aux mécanismes de décision, mais aussi de production et de consommation des biens et services.

  2. Pour porter un projet pilote
    La Fab Foundation, institution du label Fab City, a déjà labellisé un bon nombre de villes/régions dans le monde (Barcelone, Amsterdam, Paris, Toulouse, Zagreb, Shenzhen, Seoul, Detroit, Sao Paulo, etc.).
    Faire partir de cette communauté rendrait visibles et récompenserait les initiatives déjà présentes et qui servent déjà cette dynamique. D’autre part, elle pourrait servir d’exemple et d’amplificateur de projets motivants et innovants pour d’autres! Nous proposons de commencer par un ou plusieurs projets pilotes thématiques, nécessitant de la coopération entre acteurs de terrain avant d’initier des projets de plus grande ampleur, à l’échelle du territoire dans sa globalité.

  3. Parce que nous connaissons les tenants et aboutissants \\ La mise en avant de nos connaissances (acteurs / actions / idées / forces / possibilités / limites / contraintes) permettra une pertinence au niveau du choix des acteurs susceptibles de répondre aux attentes du projet, ainsi qu’une cohérence dans la compréhension des finalités recherchées par le projet.

  4. Parce que c’est notre force!
    En tant que plate-forme :
    • De rencontres et de connexion d’initiatives locales
    • De partage et de transfert de connaissances
    • De lieu de créativité et ressourcement
    • Et par la mise en commun de nos compétences à mutualiser des espaces et des outils au service des citoyens, des entreprises et du territoire,

Avec des initiatives telles que le 54 Dérivation, la Braderie de l’Art et nos connaissances en matière de transition du territoire, nous avons déjà quelques recettes éprouvées pour pouvoir oser imaginer l’aboutissement d’un tel projet au sein de notre communauté et avec nos partenaires!


Quel sera notre rôle ?

Nous nous trouvons actuellement dans une situation où la thématique du label FabCity se situe à un point d’inconnue, ou alors peu maîtrisée pour la plupart des acteurs mais aussi de la population liegeoise.

Il est donc tout d’abord primordial de:

  • Rechercher les initiatives pouvant entrer dans le projet, et les cartographier afin d’établir une “base de données” comprenant l’ensemble des acteurs potentiels agissant d’ores et déjà en faveur de FABCITY LIEGE.
  • Effectuer les premiers contacts, et leur offrir la possibilité de comprendre et envier l’approche d’une coopération francophone au sein de la communauté des FabCity.

Une fois la thématique connue et acquise par les parties prenantes, nous devrons :

  • Avoir un rôle d’accompagnateur, de médiateur, idée de veille,…
  • Entretenir une dynamique avec eux de manière à être au service de leurs besoins dans la poursuite de leurs objectifs en lien avec l’adhérence à la communauté.
  • Créer les opportunités de rencontres et d’échanges, notamment à travers notre participation à la coopération francophone des Fab.City (Montréal, Bruxelles, Paris, Liège)
  • Garantir la bonne compréhension des valeurs défendues aussi à travers la dynamique Fab.City et communiquer vers le plus grand nombre les enjeux.
  • Garantir la continuation et le bon déroulement du projet sans pour autant être un acteur indispensable, en agissant comme facilitateur
  • Promouvoir l'autonomie des parties prenantes au niveau de leur application et leurs actions dans le projet
  • Permettre, à terme, la création d’un écosystème Fab.City pour solliciter l’adhésion des pouvoirs publics à la démarche.

Point de vue partenaires

Ça implique quoi ?

Rentrer dans la coopération francophone du réseau des FabCity demande dans un premier temps de rentrer dans un dynamisme de bonne volonté et d’agir ensemble vers un monde sain, éthique et durable, via une logique qu’on pourrait simplement résumer suivant l’adage “seul on va plus vite, ensemble on va (beaucoup) plus loin”.

  • L’insertion au projet demandera évidemment un certain temps supplémentaire à leurs activités respectives. Cependant, il va de soi que cette investissement temporel est nécessaire à l’atteinte des objectifs.
  • Les parties prenantes seront amenées à faire preuve d'engagement, d’autonomie et de motivation pour maximaliser les chances d’atteindre les objectifs fixés.
  • Renverser des habitudes et coutumes est un exercice relativement complexe qui demandera également réflexivité et patience à certains moments, face à certaines contraintes.

Ça amène quoi ?

  • La communauté des FabCity a bien entendu été mise en place pour favoriser et dynamiser le développement des parties prenantes, qui eux, en atteignant l’objectif de résilience des villes, développeront des bénéfices pour la population. Nous nous trouvons ici dans une situation dite “Win-Win”, qui répond au développement de toutes les parties.
  • Les acteurs ciblés pourront jouir d’un accès à un réseau global informatif et inter-connecté directement lié à leurs activités, visant à optimaliser leurs capacités par la mise en commun de savoirs.
  • Des liens entre partenaires seront créés dans le but de booster leurs activités. (tant les facteurs économiques que sociaux seront touchés).
  • Un accompagnement dans la poursuite d’atteinte des résultats du projet sera garanti, nos motivations ne laisseront pas les attentes et espérances de tout un chacun s’éteindre.

COLLECTIF FAB.CITY FRANCOPHONE

Un jeu “Fab.City” peut-il servir de support d’une coopération francophone?

Parties Prenantes:

  • Pierre-Laurent Salin de l’Etoile - Fab.City Montréal
  • Nicolas de Barquin - OpenFab Bruxelles
  • Baptiste Bernier et Sarah Goldberg - Fab.City Grand Paris
  • Aurélie Portois et Julien Bebronne - TrakIn Liège

Le réseau Fab.City est un réseau mondial où les acteurs se connectent principalement à travers la langue anglaise. Les populations locales de nos villes (Montréal, Liège, Bruxelles et Paris) sont majoritairement francophones. En tant qu’acteurs de terrain, nous posons l’hypothèse que, à travers la création et le développement d’un jeu, nous pouvons atteindre deux objectifs:

  • faciliter la coopération, tant au niveau local qu’international entre acteurs de la transition par le biais de la francophonie
  • permettre la sensibilisation et la formation des citoyens sur la thématique de FAB.CITY
fab.city.notedintention.txt · Dernière modification: 2020/02/24 13:22 par vanlindtmarc